Nous avons posé 10 questions pertinentes à… la seule, l’unique, Mrs Boss en personne !

Mrs Boss ? Mais oui, c’est bien Angelique, la fondatrice de TopVintage ! En 2008, dans son salon, elle a commencé à vendre des bottes vintage sur Internet. Aujourd’hui, elle est la propriétaire de la plus grande boutique rétro en ligne d’Europe proposant une gamme hallucinante… waouh ! Pour les véritables amoureuses du rétro, ou pour tout le monde qui aime des robes féminines, la collection est comme un magasin de bonbons, avec ses plus de 200(!) marques. (Fort heureusement, les robes ne contiennent que 0.0 calories ;-).)
Il est donc grand temps de poser quelques questions pertinentes à Mrs Boss en personne !

1. Avec quel icône de mode voudriez-vous passer 24h et pourquoi ?
« Avec Sophia Loren : je la trouve magnifique, une véritable femme à fort caractère. Elle est une véritable source d’inspiration pour moi et elle aura sûrement des histoires à raconter, génial ! »

2. Comment votre amour du vintage est née ?
« Devant faire face à une carrière qui ne m’inspirait plus, j’ai décidé de me lancer dans la vente en ligne par le biais de Marktplaats, une site web néerlandais de petites annonces, et c’est comme cela que j’ai rencontré le vintage. TopVintage a donc commencé en tant que véritable boutique vintage. Mais nous avons reçu autant de demandes à l’époque que c’était impossible de les honorer toutes. Aujourd’hui, nous ne vendons que de la mode d’inspiration vintage. Mais la poussée d’adrénaline venant de chasser et trouver la perle rare me manque parfois. Cette amour est génétique : ma mamie était aussi dingue de la mode et du vintage, alors ça vient d’elle.

3. Quelle est votre citation préférée ?
« Ouh, difficile de choisir… J’adore des citations ! Mais en tant qu’être humain, en tant que femme, on traverse différentes phases dans sa vie et chaque phase a sa citation qui y correspond. Mon parcours n’a pas toujours été facile. J’ai vécu une enfance difficile et c’est pourquoi cette citation de la bible me tient à cœur : « Nous savons que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu » ce qui veut dire, selon moi, que la vie n’est pas toujours un chemin pavé de roses, mais c’est connu et préparé par Dieu et il en résultera toujours quelque chose de bien. »

4. Quelle est la chose la plus embarrassante que vous ayez jamais faite ?
« Je dis ce que je pense et ça peut mal tourner. Mais le plus gênant, c’était quand j’ai dit à une femme voluptueuse que j’étais contente pour elle que le bébé naîtrait bientôt… De son visage j’ai toute de suite compris que je me suis complètement trompée ! Je me suis dit que je ne dirai plus jamais une telle chose si je ne vois pas le bébé dans ses bras… oups ! »

5. Si vous pouviez faire un vœu, quel serait-il ?
« Je voudrais qu’il y ait plus d’égalité entre tous les êtres humains. Il y a toujours des enfants qui meurent de faim, tandis qu’ici, en Occident, il y a plein de programmes minceur et ça me rend vraiment triste. »

6. Quelles sont vos mauvaises habitudes ?
« J’ai beau faire des efforts, mais je suis toujours en retard…. »

7. Quel est la meilleure pièce rétro/vintage que vous ayez jamais achetée ?
« Ouh, difficile de choisir ! Lors de mes voyages d’affaires, surtout à Londres, j’ai rencontré de très belles choses. Mais l’une de mes préférées, c’est est quand-même un adorable petit sac à main des années 50 en soie verte, brodée à la main. Encore avec son petit miroir emballé en papier de soie. Très délicat, c’est un véritable œuvre d’art. Ce petit sac m’est vraiment très cher. »

8. D’où vient votre inspiration en ce qui concerne la mode (rétro) ?
« De partout ! Je suis souvent en ligne, sur les réseaux sociaux. Je consulte des magazines, des histoires, des images, et cetera. Ça ne s’arrête jamais ! »

9. Qui vous sert de modèle ?
« Ce n’est pas vraiment qu’une seule personne. Ce sont des gens qui osent s’affirmer et suivre leurs passions. Qui ont quelque chose à dire. Comme par exemple Christine Caine, une femme puissante, éloquente et fondatrice de l’organisation A21 qui lutte contre le trafic d’êtres humains. Puis Sophia Amoruso, qui a une histoire comparable à la mienne. Elle a commencé sur eBay avec la vente de la mode vintage, puis un e-shop voit le jour, nommé Nasty Gal, qui a connu un très grand succès, mais qui a fait faillite après. Elle s’est réinventée et elle est la fondatrice du mouvement Girlboss. J’admire cela ! »

10. Si nous pouvions voyager à travers le temps, dans quelle décennie voudriez-vous vivre et pourquoi ?
« Je voudrais tout simplement rester en 2020. Bien que j’adore la mode d’autrefois, surtout celle des années 50, cette décennie ne me plaît pas en tant que femme. Aujourd’hui, nous avons la possibilité de construire notre avenir, nous avons toutes les libertés pour choisir notre vie professionnelle et bien plus encore, et je trouve ça très important. Dans les années 50, il aurait été beaucoup plus dur de lancer sa propre entreprise en tant que femme. À cette époque, c’était normal pour une femme d’être licenciée pour la simple raison de se marier. Nous avons encore de progrès à faire, mais je suis heureuse de vivre en 2020 ET j’ai l’avantage que je peux porter les vêtements que je veux ! »

Anne

Amoureuse du vintage, j’écris sur tout ce qui tourne autour de la mode (de vie) rétro, sans oublier une pointe d’humour : pourquoi prendre la vie au sérieux ? Croquer la vie à pleines dents, telle est ma devise !

Commentaires

Réagir

Laisser un commentaire